En sanscrit, Asanga évoque l'état d’une âme libérée, intacte, sans corps ni esprit, mais conscience absolue.

Présentation

Bienvenue sur le site de la Voie du Détachement !

  J’ai choisi de suivre le chemin qui libère des souffrances.
 Mon « Je Suis » baignait dans le silence mais comme tous les êtres humains, j’étais immergé dans le flot de mes pensées sans me rendre compte que j’étais seulement dans le rêve.

   « L'esprit, soumis à la confusion, perçoit les phénomènes comme réels et différents de lui-même, de la même manière qu’un rêveur perçoit son rêve comme étant réel. Le but du chemin est de reconnaître les manifestations comme l'esprit et l'esprit comme vacuité en essence. Ainsi on se libère de la souffrance ». (Source: Bibliothèque DHAGPO KAGYU)

Alors, inspiré pour trouver la paix intérieure, je me suis ‘‘mis en route’’. 

Ma démarche spirituelle est celle d'un humain en recherche perpétuelle de Sagesse, d’ouverture du cœur, pour atteindre la Plénitude.
Le désir de Partager mon parcours de tolérance, mes enseignements et mes pratiques permettent à ce que la Vie de chacun devienne symbole d'accomplissement de Paix, d'Amour et d'Harmonie.


Né de parents espagnols en Isère un 12 octobre, je suis natif du signe astrologique de la balance, avec un ascendant balance.
A l’âge de 11 ans et à ma demande, mes parents m’ont offert un livre traitant de la vie après la vie. En effet, il m’était impossible de penser que plus rien n’existait après…
Dès le plus jeune âge, poussé par une recherche intérieure d’authenticité, j'ai entrepris parallèlement une carrière de styliste en coiffure à un niveau artistique reconnu ainsi qu’une vie de famille avec enfants et petits-enfants.

Autodidacte passionné, j’ai entrepris une série de recherches, d’apprentissages, de formations, souvent guidé par des circonstances extraordinaires, des rencontres exceptionnelles. Ces multiples enrichissements réciproques  font partie intégrante de mon enseignement en direction de tous ceux qui souhaitent progresser sur la voie de l’éveil.

Au service du libre Esprit,

Valentin  MARTIN